Grimpeurs et rapaces dans le Parc National des Calanques

MINOLTA DIGITAL CAMERA

MINOLTA DIGITAL CAMERA

ARTICLE DU PARC NATIONAL DES CALANQUES –

La mise en défens de la nidification d’un couple de Cormoran huppé sur le secteur de Sainte Frétouse, initiée cet hiver, a porté ses fruits : les petits sont nés ! Cette naissance est une première sur le territoire des Calanques (hors secteur des îles) pour cette espèce protégée… Encore un moment, et les petits pourront s’envoler à la découverte des flots.

Dans le même temps, deux couples de faucons pèlerins ont été localisés sur des falaises éloignées, appréciées des grimpeurs (Castelvieil, Devenson). Et un couple de faucon crécerelle, déjà repéré l’an dernier, est revenu nicher vers le secteur de Sugiton.

Toujours en accord avec la communauté grimpante, de nouvelles mises en défens temporaires ont été adoptées pour donner toutes leurs chances à ces oiseaux nicheurs qui font partie des patrimoines vivants d’exception du territoire.

Une communauté engagée et un dialogue nourri

Le succès de ces mesures tient dans l’implication et la réactivité des grimpeurs locaux, avec lesquels le Parc national collabore depuis de nombreuses années. Merci aux grimpeurs de contribuer à leur préservation, pour le bien de tous !

Pour pérenniser cette collaboration bénéfique à tous et l’élargir à d’autres enjeux, notamment relatifs à la sécurité de la pratique sur le territoire du Parc national, une commission Escalade a d’ailleurs été initiée au mois de mars. Elle rassemble l’ensemble des acteurs concernés par le sujet, à savoir les propriétaires fonciers, les représentants associatifs et professionnels locaux du monde de l’escalade, et des agents du Parc national. Sa composition et son mode de fonctionnement devraient être reconnus officiellement lors du prochain conseil d’administration du Parc national, prévu en juin 2018.

Les démarches en cours sur la pratique des sports de nature

Cette démarche de concertation et de conciliation s’inscrit dans les orientations réaffirmées ces derniers mois par le Parc national, notamment en ce qui concerne l’accueil des publics et la pratique des sports de nature sur son territoire. Une stratégie d’accueil et de destination est en effet en cours d’élaboration et un schéma de cohérence des sports de nature est en préparation. Ces deux démarches s’appuient fortement sur la plus large concertation et implication des acteurs possible afin d’aboutir à des objectifs partagés, seuls à mêmes de garantir des résultats appropriés sur la durée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *